Un cas de fièvre catarrhale ovine (FCO) dans l'Allier

« Un cas de FCO (Fièvre catarrhale ovine), maladie animale virale guérissable et non transmissible à l'homme, a été détecté et confirmé lundi sur un bovin introduit récemment dans un élevage de l'Allier, a annoncé mardi la préfecture.


Il s'agit du "premier cas de sérotype 4 détecté en France continentale", tandis qu'en Corse on compte actuellement "193 foyers" de ce même sérotype, précise le communiqué de la préfecture. La FCO ou maladie de la langue bleue compte 27 sérotypes différents. La France continentale n'était jusqu'alors touchée que par le sérotype 8, largement présent depuis 2015. La Corse est également touchée par les sérotypes 1, 2, 4 et 16, plus dangereux, et procède à des vaccinations systématiques de son cheptel. Afin de limiter la diffusion de la maladie, plusieurs mesures ont été prises par les autorités sanitaires, concernant en priorité "l'élevage d'origine du bovin, situé en Haute-Savoie". Dans l'Allier, l'animal concerné a été "euthanasié" et le reste du cheptel "mis en quarantaine". Il fera "l'objet d'analyses complémentaires (une centaine de prélèvements sanguins au sein du cheptel) pour déceler une éventuelle diffusion du virus dans l'élevage", précise encore la préfecture.


Sur ce dossier, le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation réalise actuellement une analyse de la situation: "le CNOPSAV (Conseil national d'orientation de la politique sanitaire animale et végétale) a été convoqué" ce jeudi "pour faire un point de la situation et décider des mesures de maîtrise sanitaire" à prendre. Transmise par des insectes vecteurs du type culicoïdes (moucherons), la FCO est strictement animale et touche les ruminants domestiques (ovins, bovins, caprins) et sauvages. Elle n'affecte pas l'homme et n'a aucune incidence sur la qualité des denrées (viande, lait, etc) mais ferme cependant les portes de certains pays à l'exportation des viandes françaises, venant s'ajouter à la crise que connaît déjà le secteur de l'élevage bovin français».

 

Source : AFP

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © (2009) Agence France-Presse