Saison de chasse 2013-2014 : le gibier tributaire des conditions météo

   «Surabondance de pigeons, lièvres et sangliers mais peu de perdrix grises: la saison de chasse 2013-2014, qui ouvrira le 8 septembre au sud de la Loire et le 15 septembre au nord, porte les stigmates d'un hiver rigoureux suivi d'un printemps pluvieux. "Le gibier est tributaire des conditions météorologiques. L'hiver rigoureux génère une perte d'oiseaux et un printemps pluvieux une diminution de la reproduction. Sur la perdrix, le taux de reproduction est très faible, en revanche le pigeon, le lièvre et le sanglier sont en surabondance", a indiqué à l'AFP Bernard Baudin, président de la Fédération nationale des chasseurs (FNC) à l'occasion du lancement de la nouvelle saison jeudi à Paris.

 

   "Ce loisir millénaire est pratiqué aujourd'hui principalement par des hommes, les femmes représentant 2% des adhérents dans la vénerie. La moyenne d'âge est de plus de 50 ans", ajoute-t-il, et "huit sur dix chassent le sanglier". Le pigeon ramier sera présent et souvent en abondance dans toutes les régions, tout comme le lièvre et le lapin. Idem pour le sanglier qui est toujours très présent, les fédérations ont d'ailleurs toutes accentué la pression de chasse en utilisant la possibilité des tirs d'été pour réguler les populations.

 

Le chevreuil s'affirme grâce à un printemps pluvieux qui a eu pour effet de doper la croissance des arbres et des arbustes, lui offrant table ouverte pour les ligneux, leur nourriture de prédilection. Cette abondance du gibier à poils compense l'absence de gibier à plumes, surtout la perdrix grise dans la plupart des communes du nord de la Loire car de nombreuses couvées ont été détruites par les intempéries successives. Grâce à la chaleur de l'été, la perdrix rouge sera, elle, présente au sud de la Loire.

 

       Accidents en hausse

   Le coup d'envoi de la chasse inquiète les non chasseurs, à pied, à cheval ou à vélo qui "déplorent une nette augmentation des accidents" et "continuent de réclamer l'arrêt de la chasse le dimanche". "Les accidents de chasse ont augmenté de 37% en deux ans. C'est énorme!", dit Pierre Athanaze, de l'Association pour la protection des animaux sauvages (Aspas). La saison de chasse août 2012 - février 2013 a été marquée par 179 accidents, dont 21 mortels, contre 143 la saison précédente, soit une hausse de 25%, selon un bilan de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS).

 

   "75% des accidents de chasse ont lieu le dimanche", affirme Pierre Athanaze. "On est le seul pays d'Europe où l'on chasse tous les jours de la semaine et sur la période la plus longue alors que depuis un siècle et demi, on ne chasse plus le dimanche en Angleterre!". L'Aspas estime le nombre des marcheurs à 15 millions. "Les chasseurs représentent moins de 2% de la population, mais ils s'approprient la nature tous les jours de la semaine pendant 9 mois de l'année". Bernard Baudin est, lui, "farouchement opposé à une restriction du nombre de jours de chasse". "La période de chasse est relativement courte et le samedi beaucoup de gens travaillent. De plus, nous avons la certitude qu'il n'y a pas plus d'accidents le dimanche que les autres jours", estime-t-il.

 

   "Pour chassez les idées reçues", une vingtaine de fédérations inviteront le 2O octobre des non chasseurs à assister à une journée de chasse et partager leur repas lors d'une opération baptisée "Un dimanche à la chasse". Selon la FNC, la chasse est le troisième loisir des Français, avec 1,2 million de pratiquants, et 7 millions au niveau européen.»

 

 

 

Source : AFP

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © (2013) Agence France-Presse