En Corse-du-Sud, une cohabitation pas toujours pacifique entre touristes et bovins sur la plage

« Sur la plage abandonnée... à côté de bovins sauvages: les touristes ont intérêt à bien se tenir sur la plage Mare e Sole, dans le Golfe d'Ajaccio, s'ils veulent éviter un coup de corne.

 

La plage, une des plus belles étendues de sable fin du golfe d'Ajaccio, située à cheval entre les communes Coti-Chiavari et Pietrosella, n'attire pas que les amateurs de soleil et de mer : un troupeau d'une trentaine de bovins sauvages y prend ses quartiers d'été tous les ans. "C'est le cas depuis plus de 40 ans, ils sont très nombreux du printemps jusqu'à la fin de l'été, c'est un vrai problème", regrette Jean-Baptiste Luccioni, maire de Pietrosella. "Samedi sur notre plage, du côté de Coti-Chiavari, une touriste voulait prendre une photo avec une vache qui n'a pas apprécié. Elle s'est fait encorner au niveau du visage, ils l'ont recousue à l'hôpital. Heureusement, rien de grave", a-t-il précisé, confirmant une information de Corse-Matin. "Les bovins n'attaquent que s'ils se sentent en danger. C'est très compliqué de s'en défaire, le seul moyen serait de les abattre, ce qui n'est pas souhaitable. Du coup nous faisons beaucoup de pédagogie auprès du public", a ajouté M. Luccioni. "La divagation animale est un problème ancien qui concerne toute la Corse. Les services de l'Etat travaillent avec les élus pour trouver des solutions", a-t-on réagi en préfecture de Corse-du-Sud. »

 

Source : AFP

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © (2009) Agence France-Presse