Avec l'hiver reviennent les campagnes de prophylaxie en élevage !...

Prise de sang en élevage

Organisées depuis des dizaines d'années, les campagnes de prophylaxie ont longtemps concerné 3 grandes maladies : la tuberculose, la brucellose et la fièvre aphteuse, aujourd'hui totalement ou pratiquement disparues de nos campagnes.

Ainsi ces grandes campagnes obligatoires de dépistage et de vaccinations des trouepaux ont elles fait la preuve de leur efficacité grâce aux efforts conjoints des éleveurs, des vétérinaires et de l'Etat.

Les maladies historiques (qui restent sous contrôle mais plus allégé) ont aujourd'hui laissé la place à de nouvelles campagnes de lutte contre la rhinotrachéite infectieuse des bovins (IBR) ou la fièvre catarrhale (FCO).

Cette dernière qu'on croyait jusqu'alors "exotique" s'est installé depuis 4 ans en Europe du Nord et de l'Ouest, y faisant de gros dégâts dans les troupeaux, ce qui justifie aujourd'hui une grande campagne de vaccination systématique des animaux.

Une fois encore le dispositif fait la preuve de sa réactivité et de son utilité.

Les vétérinaires sont mandatés par l'Etat pour réaliser ces campagnes, dans le cadre d'un "contrat" historique : le mandat sanitaire, régulièrement cité par les agences internationales de lutte contre les maladies du bétail comme un signe de qualité de notre dispositif national.

Les frais engagés lors de ces campagnes sont, selon les années et les maladies, pris en charge par l'Etat (c'est le cas cette année de la vaccinnation contre la FCO) ou laissés à la charge des éleveurs.

 

Un exemple du travail "de l'ombre" des professionnels de terrain, méconnu du grand public, mais précieux maillon pour assurer la santé publique et la qualité des denrées alimentaires !